Contrôle des armes: une pétition demande l'expulsion du journaliste Piers Morgan

Piers Morgan, 6 janvier 2011

Des dizaines de milliers de personnes ont signé une pétition demandant que le journaliste britannique Piers Morgan soit expulsé des États-Unis en raison de son opinion au sujet du contrôle des armes à feu.

M. Morgan, qui anime le magazine d'affaires publiques Piers Morgan Tonight à CNN, a clairement pris position dans le débat sur les armes suscité par la fusillade survenue le 14 décembre dans une école primaire de Newtown, au Connecticut. La semaine dernière, il a en effet traité d'« homme incroyablement stupide », d'« idiot » et de « dangereux » Larry Pratt, le directeur général de Gun owners for America, qui était invité à son émission.

Les militants pour le port d'armes ont décidé de répliquer. Une pétition créée le 21 décembre sur le site de pétitions électroniques de la Maison-Blanche par un résident du Texas accuse Piers Morgan de s'en prendre à la Constitution américaine en ciblant le deuxième amendement. Elle demande l'expulsion immédiate du reporter, soutenant qu'il utilise sa position d'animateur au sein d'un réseau de télévision national pour s'attaquer aux droits des citoyens américains.

La pétition a déjà atteint le seuil des 25 000 signatures qui entraîne automatiquement une réponse de la Maison-Blanche. Lundi soir, elle avait dépassé le cap des 48 000 signataires.

Ce mouvement de contestation n'a pas paru impressionner M. Morgan, qui semblait même trouver la situation amusante. Dans une série de messages sur Twitter, il a exhorté ses abonnés à signer la pétition et avait même l'air de suivre ses progrès. « Si je suis expulsé des États-Unis pour avoir voulu moins de meurtres par les armes, y aura-t-il d'autres pays qui voudront de moi? », a-t-il écrit.


Associated Press


 

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook