Afghanistan : des attaques menées par des policiers font six morts

Radio-Canada avec Agence France-Presse, La Presse Canadienne et Reuters
Des membres des forces de sécurité montent la garde devant le quartier général de la police à Kaboul, où un consultant a été abattu par une policière afghane Des membres des forces de sécurité montent la garde devant le quartier général de la police à Kaboul, où un consultant a été abattu par une policière afghane  Photo :  AFP/SHAH MARAI

Une policière afghane a abattu un consultant américain de l'OTAN, tôt lundi matin, dans le quartier général de la police à Kaboul, selon un responsable local.

Les autorités ignoraient dans l'immédiat si l'incident était accidentel ou intentionnel. Une enquête est en cours. Le responsable de la police interrogé n'a pas donné plus de détails sur les circonstances de la mort de l'homme, qui est un conseiller de la police.

Selon un porte-parole de l'ISAF, la mission de l'OTAN en Afghanistan, la victime a été transportée d'urgence pour être soignée, mais n'a pas survécu. Le porte-parole a aussi confirmé la tenue d'une enquête.

Par ailleurs, au nord du pays, un policier a tué cinq de ses collègues dans la province de Jawzjan, également lundi matin.

Multiplication des « attaques de l'intérieur »

Plus de 50 membres des forces internationales ont été tués par des policiers ou par des soldats afghans cette année.

Les forces de l'OTAN, qui doivent quitter l'Afghanistan d'ici 2014, se dépêchent de former les policiers et l'armée locale avant leur départ. Ce nouveau « tir de l'intérieur » jette à nouveau le doute sur la capacité des forces afghanes à prendre le relais de l'OTAN.

L'alliance attribue souvent ces attaques à certaines différences culturelles, mais admet aussi qu'elles sont parfois l'oeuvre de talibans infiltrés dans les forces de sécurité locales.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook