Attentat meurtrier dans une ville de l'est de l'Irak

Des Irakiens observent les dommages subis par un édifice après un attentat survenu en novembre 2012, à Bagdad Des Irakiens observent les dommages subis par un édifice après un attentat survenu en novembre 2012, à Bagdad  Photo :  AFP/AHMAD AL-RUBAYE

Une exposition dans une boutique vendant des disques compacts a tué quatre personnes et en a blessé 11 autres samedi dans une ville au nord-est de la capitale irakienne, Bagdad.

Des policiers ont indiqué qu'une bombe cachée dans un sac de plastique avait explosé près de la boutique dans la ville de Qazaniyah, 180 km au nord-est de Bagdad. La boutique a été complètement détruite.

Un responsable médical dans un hôpital près du lieu de l'attentat a confirmé le nombre de morts. Tous les responsables ont dévoilé les informations sous couvert de l'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à discuter de l'affaire avec des journalistes.

« Période délicate »

La violence a diminué en Irak mais des attaques d'insurgés sont toujours fréquentes. Celle-ci survient alors que règne un climat d'instabilité politique.

Tout d'abord, le président irakien Jalal Talabani -- qui travaille à diminuer les tensions entre le gouvernement irakien, mené par les chiites, et la minorité kurde -- a subi un accident vasculaire cérébral en début de semaine et a été transporté en Allemagne pour y être traité.

Jeudi, des forces de sécurité irakiennes ont arrêté au moins 10 gardiens qui étaient assignés au ministère des Finances, ce qui a provoqué la colère du ministre sunnite, et de ses alliés.

Dans la région kurde au nord du pays, le président du parlement, le sunnite Osama al-Nujaifi, a rencontré le chef de la région kurde autoadministrée, Massoud Barzani, pour discuter de la façon de répondre à la crise grandissante.

Dans un communiqué émis après la réunion, les deux côtés ont indiqué qu'ils étaient mécontents des arrestations et ont appelé le gouvernement central du pays à tenir compte de « la période délicate que traverse l'Irak ».


Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook