Trois banquiers suisses accusés d'avoir aidé des Américains à frauder

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Bloomberg
Conférence de presse des autorités américaines, le 19 décembre, au département de la Justice. Conférence de presse des autorités américaines, le 19 décembre, au département de la Justice.  Photo :  AFP/Drew Angerer

Trois cadres d'une banque suisse ont été inculpés aux États-Unis pour avoir aidé des clients américains à dissimuler plus de 420 millions de dollars américains aux autorités.

C'est ce qu'a annoncé mercredi le département américain de la Justice. Le département n'a pas révélé le nom de la banque où travaillaient les trois cadres, indiquant seulement que son quartier général se trouvait en Suisse et qu'elle gérait des activités de « banque privée » pour des clients fortunés.

En tout, les trois banquiers, qui résident en Suisse, ont aidé au moins 180 Américains à cacher des fonds sur des comptes helvétiques.

La peine maximale pour ce crime est de cinq ans de prison et de 250 000 $ d'amende.

L'agence de presse suisse ATS rappelle par ailleurs qu'en janvier dernier, trois autres banquiers suisses avaient été inculpés à New York pour avoir aidé des contribuables américains à échapper au contrôle fiscal américain. Ces banquiers avaient notamment attiré des clients qui fuyaient la grande banque suisse UBS - soupçonnée de fraude - de peur d'être découverts.

Piste canadienne passée

En 2009, des révélations sur des fraudes en Suisse avaient fait réagir Ottawa. Les autorités américaines avaient obtenu l'accès aux données de 4500 clients américains de la banque suisse UBS au terme d'une longue enquête sur des soupçons de fraude fiscale.

L'enquête des autorités américaines a permis de déterminer qu'environ 5,5 milliards de dollars auraient été cachés par des Canadiens dans des comptes chez UBS, en Suisse.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook