Un viol collectif suscite la colère en Inde

Les précisions de Frédéric Nicoloff

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de New Delhi, mercredi, pour demander justice pour une jeune femme qui a été victime d'un viol collectif et d'une tentative de meurtre.

Six hommes ont violé une étudiante de 23 ans pendant de nombreuses heures à bord d'un autobus qui circulait dans les rues de la ville et qui a même franchi plusieurs postes de contrôle de la police. Elle et son camarade ont été roués de coups de barre de fer et laissés pour morts.

La jeune femme est toujours hospitalisée dans un état critique avec de graves blessures internes. Le chef de la police de New Delhi affirme que quatre hommes ont été arrêtés et que les recherches se poursuivent pour retracer les deux autres.

Des milliers de manifestants ont bloqué les rues devant le quartier général de la police de New Delhi, pendant que des centaines d'autres se rassemblaient près du parlement et autour d'une grande université. Des étudiants universitaires en colère ont également érigé des barrages routiers à travers la ville, provoquant des embouteillages monstrueux.

La police a aussi utilisé des canons à eau pour disperser des centaines de personnes qui s'étaient massées devant la résidence d'un important dirigeant de New Delhi.

Une telle explosion de colère est inhabituelle dans un pays où les crimes contre les femmes sont souvent passés sous silence. La leader du Parti du Congrès au pouvoir, Sonia Gandhi, a visité la victime, à qui elle a promis que les coupables seraient punis. Elle a aussi demandé que les policiers soient mieux formés pour répondre aux crimes dont sont victimes les femmes.

Pour sa part, le quotidien Times of India a consacré quatre pages au viol et exigé que les violeurs écopent d'un châtiment exemplaire.

Au moins deux autres viols collectifs ont été rapportés en Inde au cours des derniers jours, dont celui d'une fillette de 10 ans dont le corps a été repêché dans un canal dans l'État de Bihar.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook