Trois fusillades en quelques heures aux États-Unis, un complot déjoué en Oklahoma

Radio-Canada avec Associated Press
Drapeau en berne à Washington après la tuerie du Connecticut Drapeau en berne à Washington après la tuerie du Connecticut  Photo :  Alex Brandon ( AP )

En Alabama, deux fusillades distinctes ont fait cinq morts, dont les tireurs, samedi, au lendemain de l'une des pires tueries de l'histoire moderne des États-Unis.

À l'est de l'État, un tireur a été abattu par les policiers après avoir mortellement atteint trois hommes dans un parc de maisons mobiles. Un agent de police a été blessé lors de l'opération visant à arrêter le tueur, qui avait pris la fuite à bord d'un véhicule.

Un homme armé a aussi été tué après s'être introduit dans un hôpital de Birmingham. Le suspect a fait feu sur un policier, qui a subi des blessures, mais aucun patient n'a été blessé.

Puis, en Californie, un suspect a été arrêté alors qu'il tirait des coups de feu dans le stationnement d'un centre commercial. Personne n'a été blessé.

Le pire évité en Oklahoma

Les autorités américaines ont annoncé avoir réussi à déjouer le complot d'un adolescent qui souhaitait attaquer son école secondaire de l'Oklahoma. Le suspect a été appréhendé quelques heures à peine avant la tuerie de Newtown, au Connecticut, vendredi.

Selon la police de l'Oklahoma, un jeune homme de 18 ans a été arrêté tôt vendredi matin et il sera accusé de complot visant à causer des blessures ou la mort. Il demeurera détenu jusqu'à sa comparution, en janvier prochain.

D'après les documents déposés en cour, le garçon souhaitait attirer les élèves de son école dans l'auditorium pour les exécuter, avant de faire exploser des bombes placées devant les entrées de l'établissement lors de l'arrivée de policiers. Il s'était apparemment procuré une arme et apprenait à s'en servir.

Les autorités ont été alertées par d'autres élèves à qui il avait demandé de l'aide pour mettre son plan à exécution. Ceux-ci ont aussi admis avoir vu le suspect faire des recherches sur la tuerie de Columbine ainsi que sur l'utilisation d'armes.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

dimanche 21 décembre

Facebook