Des centaines de Philippins toujours disparus

Des Philippins sinistrés après le passage du typhon faisaient la queue pour avoir de la nourriture, dimanche à New Bataan, dans le sud du pays. Des Philippins sinistrés après le passage du typhon faisaient la queue pour avoir de la nourriture, dimanche à New Bataan, dans le sud du pays.  Photo :  AFP/TED ALJIBE

Le nombre de personnes disparues à la suite du typhon ayant dévasté des régions du sud des Philippines s'élève à près de 900, alors que les familles et des entreprises de pêche disent avoir perdu contact avec plus de 300 pêcheurs, ont indiqué les autorités, dimanche.

Des pêcheurs de la municipalité de General Santos et de la province de Sarangani sont partis en mer quelques jours avant que le typhon Bopha frappe l'île de Mindanao, mardi, tuant plus de 600 personnes, a estimé le chef de la défense civile, Benito Ramos.

M. Ramos a dit que les pêcheurs se dirigeaient vers les îles des Spratleys situées dans la mer de Chine méridionale. Aucun contact n'a pu être établi avec eux depuis une semaine. Les pêcheurs sont considérés comme « disparus », les autorités gardant espoir qu'ils soient encore en vie. On espère qu'ils ont trouvé un abri dans une des nombreuses îles de la région, que leurs piles soient mortes et qu'ils n'aient pas été capables de lancer un appel. Il a ajouté que de nombreux navires participaient aux recherches visant à retrouver ces pêcheurs.

Nouvelle menace

Le typhon a changé de direction pour se diriger vers le nord-ouest du pays, laissant craindre de nouvelles destructions. Heureusement, il a commencé à se dissiper et à se transformer en zone de basse pression en s'éloignant dans la mer de Chine méridionale, à 105 kilomètres à l'ouest de la province d'Ilocos Norte.

Les secouristes ont continué à chercher le moindre signe de vie sous les ruines, les arbres et les rochers à New Bataan, la ville la plus dévastée du pays, là où la boue, les pierres et les décombres ont modifié le paysage.

Près de 400 000 personnes, surtout de la Vallée de Compostela et de la province de Davao oriental, ont perdu leurs foyers. La plupart d'entre eux ont pu trouver asile dans des centres d'évacuation ou chez des proches.

Les autorités ont annoncé que 316 personnes sont mortes dans la Vallée de Compostela, dont 165 à New Bataan et 301 au Davao oriental. Plus de 45 autres personnes ont péri ailleurs au pays.

Un couvre-feu a été imposé au Davao oriental. Les policiers doivent surveiller les boutiques et les magasins pour éviter des scènes de pillage.

Le typhon a détruit 18 % des plantations de bananes à Mindanao, causant des pertes estimées à 300 millions de dollars, selon le directeur général de l'association des producteurs et exportateurs de bananes des Philippines, Stephen Artig.

Les Philippines est le troisième producteur et exportateur mondial de bananes.

Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook