Décès à 116 ans de la doyenne du monde

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
L'Américaine Besse Cooper à Monroe, en Georgie, en février 2011. L'Américaine Besse Cooper à Monroe, en Georgie, en février 2011.  Photo :  AFP/Sharon Swanepoel

L'Américaine Besse Cooper, désignée la personne la plus âgée de l'humanité en janvier 2011 par le livre des records Guinness, est décédée mardi à l'âge de 116 ans à Monroe, en Georgie, dans le sud-est des États-Unis.

« Elle a vécu dans trois siècles différents, peu de gens peuvent faire ça. [...] Elle a eu une longue et agréable vie. Elle s'est éteinte paisiblement » dans sa maison de retraite, a déclaré le fils de la doyenne, Sidney, sur les ondes du réseau CNN.

Lorsqu'on lui demandait quel était le secret de sa longévité, Besse Cooper répondait : « Je m'occupe de mes propres affaires et je ne mange pas de malbouffe ».

Robert Young, consultant du département gérontologie du Guinness, avait rencontré Mme Cooper il y a cinq ans et avait été frappé par son agilité intellectuelle. À 111 ans, elle pouvait lire des livres.

Née le 26 août 1896 au Tennessee, elle s'était mariée en 1924 avec Luther, avec qui elle a eu quatre enfants. Ils sont toujours vivants et en bonne santé. Selon son fils Sidney, elle était enseignante jusqu'à la naissance de son premier enfant en 1929.

D'après le Gerontology Research Group américain, le titre de doyenne du monde revient maintenant à Dina Manfredini, née le 4 avril 1897 en Italie, et qui vit aux États-Unis.

La personne ayant vécu le plus longtemps au monde est la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à 122 ans.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook