Des attentats anti-chiites font au moins 41 morts en Irak

Radio-Canada avec Associated Press, Agence France-Presse et Reuters
Des policiers irakiens sont sur le qui-vive dans la capitale après qu'une série d'attentats eurent fait des dizaines de morts à quelques kilomètres. Des policiers irakiens sont sur le qui-vive dans la capitale après qu'une série d'attentats eurent fait des dizaines de morts à quelques kilomètres.  Photo :  AFP/AHMAD AL-RUBAYE

Au moins 41 personnes ont été tuées et une centaine d'autres, blessées jeudi matin dans une série d'attentats visant des villes à majorité chiite du sud de Bagdad, selon un bilan fourni par des responsables de la police et du personnel médical.

À 95 km de la capitale, dans la ville de Hilla, deux bombes ont explosé au passage de pèlerins chiites, faisant 29 morts et 90 blessés, selon un policier. Parmi les victimes figurent deux femmes, trois enfants et deux médecins.

Un peu plus au sud, une voiture piégée a explosé dans la ville sainte chiite de Kerbala, tuant six personnes et blessant 20 autres.

Chaque année, des millions de chiites convergent vers cette ville pour les célébrations de l'Achoura, qui commémorent le martyre de l'imam Hussein - petit-fils du prophète Mahomet, tué en 680 le 25 novembre.

De plus, trois policiers ont perdu la vie lors ainsi que le kamikaze qui a lancé son véhicule piégé contre un poste de contrôle de la police à Falloujah. Cet attentat a fait onze blessés.

Mossoul, dans le nord de l'Irak, a également été le théâtre d'une attaque à la voiture piégée. Elle a explosé au passage d'une patrouille de police, faisant deux morts et deux blessés, selon la police.

Il s'agit de la deuxième série d'attaques visant les chiites depuis le début de la semaine. Au moins 12 personnes avaient perdu la vie mardi et 50 avaient été blessées dans trois attentats à la voiture piégée près de lieux de culte chiites à Bagdad.

Les violences ont considérablement diminué en Irak par rapport aux années 2006-2007, mais depuis le retrait en décembre des forces américaines, les islamistes sunnites continuent de perpétrer environ un attentat majeur par mois dans le but de raviver les tensions entre chiites et sunnites.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

mercredi 17 décembre

Facebook