Catalogne : les nationalistes conservent un pouvoir amputé

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Alezandra Szacka est à Barcelone

En Catalogne, la coalition nationaliste de droite CiU a perdu 12 sièges aux élections de dimanche, alors que la gauche indépendantiste (ERC) a doublé le nombre de ses représentants.

La CiU, le parti du président de la Catalogne, Artur Mas, a fait élire 50 députés régionaux sur 135, selon des résultats préliminaires. L'ERC compte pour sa part désormais 21 élus.

Deux autres petits partis indépendantistes obtiennent de leur côté 16 élus, selon les résultats préliminaires. En additionnant les sièges de ces deux formations à ceux de la CiU et de l'ERC, les partis indépendantistes obtiennent ensemble une majorité absolue d'environ 60 % des sièges.

Les partis indépendantistes ont donc bel et bien la faveur des Catalans, comme le laissaient entrevoir les intentions de vote dans cette riche communauté autonome du nord-est de l'Espagne, aujourd'hui confrontée à de graves difficultés financières.

Le président nationaliste Mas s'est engagé à entamer un processus de référendum sur la souveraineté de la Catalogne si sa coalition l'emporte. Il a promis que les électeurs se prononceraient sur la question d'ici quatre ans. Néanmoins, avec une nouvelle majorité relative de seulement 50 sièges, son parti devra nouer des alliances, possiblement avec les partis de gauche.

Un partisan de l'ERC ému devant les résultats de l'élection. Un partisan de l'ERC ému devant les résultats de l'élection.  Photo :  AFP/QUIQUE GARCIA

Après l'annonce des résultats, Artur Mas a reconnu qu'il devrait partager le pouvoir. « Nous ne pourrons seuls être responsables de gouverner ce pays », a-t-il lancé à ses partisans.

« Il faut ouvrir une période de réflexion générale sur la politique catalane dans les prochains jours », a-t-il ajouté, appelant les autres partis à « réfléchir parce que CiU n'a pas la force suffisante de mener seul ce processus » vers l'autodétermination.

M. Mas avait déclenché ces législatives anticipées après le refus de Madrid de donner à la Catalogne une plus grande autonomie budgétaire. Il avait déclaré alors que le temps était venu d'exercer le droit à l'autodétermination.

Le taux de participation a atteint dimanche 68 %, du jamais vu depuis 1988 dans cette région d'Espagne de six millions d'habitants.

La Catalogne en chiffres

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook