Le Hamas entend continuer de s'armer

Radio-Canada avec Associated Press et Reuters
Des enfants palestiniennes dépassent des militants du Hamas armés réunis pour des funérailles à Gaza Des enfants palestiniennes dépassent des militants du Hamas armés réunis pour des funérailles à Gaza  Photo :  AFP/MARCO LONGARI

Le Hamas continuera de faire entrer des armes dans la bande de Gaza, « par tous les moyens possible », et notamment avec l'aide de l'Iran, ont déclaré des dirigeants de l'organisation islamique samedi.

Le Hamas dit ne pas avoir d'autre choix, car détenir un arsenal puissant est le seul moyen pour lui d'obtenir des concessions d'Israël, dit-il.

Mahmoud al Zahar, un responsable du groupe, dit d'ailleurs s'attendre à ce que Téhéran « augmente son soutien financier et militaire au Hamas ».

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a déjà confirmé que son pays avait contribué à armer le groupe islamiste, se disant fier « de défendre le peuple de Palestine et le Hamas », à la fois financièrement et militairement.

« Nous avons le droit de prendre de l'argent et des armes de l'Iran. Il nous les donne pour le bien de Dieu, sans condition, et je peux en témoigner. » — Mahmoud al Zahar, un responsable du Hamas

Ces déclarations surviennent trois jours après une entente sur une trêve pour mettre fin aux violences entre Israël et Gaza.

Un allègement du blocus conditionnel à la fin de l'armement

Le Hamas tente de négocier l'élimination de toutes les restrictions à la circulation des biens et des individus pour entrer et sortir du territoire palestinien, visé par un blocus frontalier depuis 2007, année où les islamistes ont pris le pouvoir à Gaza. Ces restrictions ont été légèrement amoindries au cours des dernières années, mais pas suffisamment pour que l'économie dévastée de Gaza se développe.

Cependant, un responsable israélien en matière de sécurité avait déclaré plus tôt cette semaine qu'un assouplissement du blocus économique imposé à Gaza serait désormais certainement lié à la décision du Hamas de cesser de transporter des armes à Gaza ou d'en fabriquer sur place.

En complément

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook