Immolations et manifestations contre l'occupation chinoise au Tibet

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Les manifestations et les tentatives d'immolation se multiplient depuis 48 heures. Les manifestations et les tentatives d'immolation se multiplient depuis 48 heures.  Photo :  Ashwini Bhatia (AP)

Des centaines de Tibétains sont sortis dans la rue vendredi, dans l'ouest de la Chine, pour protester contre l'occupation chinoise. Au moins six personnes se sont immolées par le feu en moins de 48 heures, alors que se tient à Pékin le 18e congrès du Parti communiste chinois (PCC) pour désigner les nouveaux dirigeants du pays.

Le gouvernement tibétain en exil a fait état de milliers de jeunes étudiants tibétains descendus dans la rue dans le comté de Rebkong, dans la province de Qinghai, située dans l'est de la Chine.

Si tous les accès à Pékin sont sous haute surveillance, les manifestants, principalement des lycéens, ont réussi à défiler dans les rues de Rongwo, ville située sur les hauteurs du plateau tibétain, réclamant l'indépendance et le retour d'exil de leur leader spirituel, le dalaï-lama.

Les autorités chinoises ont annoncé qu'elles n'autoriseraient pas d'observateurs étrangers à se rendre au Tibet pour enquêter sur des violations des droits de l'homme.

La haute-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, avait demandé à Pékin la semaine dernière d'autoriser des observateurs indépendants à se rendre au Tibet afin de répondre aux profondes frustrations exprimées par la population.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook