Présidentielles américaines 2012

Les démocrates conservent le Sénat, les républicains restent majoritaires à la Chambre

Le Capitole de Washington D.C. Le Capitole de Washington D.C.  Photo :  AFP/ALEX WONG

Les Américains renouvelaient mardi 468 des 535 sièges de leur Congrès, et l'équilibre des forces y reste à peu près le même.

Les républicains conserveront en effet leur majorité à la Chambre des représentants, tandis que les démocrates contrôleront toujours le Sénat, dont seulement le tiers des sièges était en jeu.

Les républicains avaient besoin de quatre gains pour prendre le contrôle du Sénat. Ils ont plutôt essuyé des pertes, notamment au Massachusetts et en Indiana.

Outre leur président, leurs représentants, leurs sénateurs et leurs gouverneurs, les Américains étaient aussi appelés à se prononcer sur plus de 170 questions référendaires locales. Voyez l'ensemble des résultats ici.

Certaines courses au Congrès étaient sous les projecteurs :

Paul Ryan (archives) Paul Ryan (archives)  Photo :  AFP/ALEX WONG

D'abord, le candidat républicain à la vice-présidence, Paul Ryan, pourra se consoler avec son siège de représentant du Wisconsin, qu'il a conservé.

Toujours au Wisconsin, la première sénatrice ouvertement homosexuelle, la démocrate Tammy Baldwin, a été élue. Elle avait auparavant siégé à la Chambre des représentants.

En Indiana, le candidat républicain au Sénat Richard E. Mourdock, favori du Tea Party, a perdu face à son rival démocrate Joe Donnelly. M. Mourdock était connu pour avoir déclaré que la grossesse était « un don de Dieu [...] même lorsque la vie commence dans cette situation horrible qu'est le viol ».

Au Missouri, la sénatrice démocrate élue Claire McCaskill a aussi vaincu un républicain controversé, Todd Akin, qui avait pour sa part affirmé « qu'en cas de "véritable viol", le corps de la femme a un mécanisme biologique qui peut l'empêcher de tomber enceinte ».

Au Massachusetts, la démocrate Elizabeth Warren, professeure de Harvard ayant mis sur pied le Consumer Financial Protection Bureau, l'a emporté sur le républicain Scott Brown. Elle a ainsi repris le siège de sénateur qui a longtemps appartenu à feu Ted Kennedy.

Toujours au Massachusetts, un Kennedy fera pour sa part son entrée à la Chambre des représentants : Joe Kennedy, petit-fils de Robert Kennedy, l'a en effet emporté sur le républicain Sean Bielat dans le 4e district.

En Utah, la républicaine Mia Love, une mormone d'origine haïtienne, a échoué par quelques milliers de voix dans sa tentative de conquérir le siège du représentant démocrate Jim Matheson. La popularité de Mme Love, qui est très critique de l'administration Obama, avait laissé croire à une possible victoire dans cet État ne comptant que 2 % de Noirs au sein de sa population.

Au Vermont, l'indépendant Bernie Sanders a conservé son siège au Sénat, l'emportant sur le républicain John MacGovern.

Chris Murphy Chris Murphy  Photo :  Jessica Hill

Au Connecticut, le démocrate Chris Murphy a remporté aisément un siège au Sénat face à la républicaine Linda McMahon, épouse du promoteur de lutte et propriétaire de la WWE, Vince McMahon.

Même si elle n'occupe pas le devant de la scène médiatique, du moins à l'extérieur des États-Unis, l'élection des sénateurs et des représentants est déterminante pour les prochaines négociations sur les compressions budgétaires, qui doivent avoir lieu dans les prochains mois.

Le Congrès devra notamment s'entendre pour relever le plafond de la dette, qui devrait être atteint d'ici à la fin décembre selon le secrétariat au Trésor, et éviter que les États-Unis ne se retrouvent en défaut de paiement.

L'expiration des baisses d'impôts de l'administration de George W. Bush, combinée à la réduction prévue des dépenses publiques, pourrait créer un « mur » qui risque d'entraîner une nouvelle récession.

Le scrutin fédéral était aussi doublé, dans certains cas, d'autres votes au niveau des États. Onze postes de gouverneur et 6000 sièges d'assemblée dans des États étaient aussi en jeu.

En complément

  • présidentielles américaines 2012
    dossier -  Les présidentielles américaines de 2012 Les Américains éliront leur président en novembre prochain. Consultez nos nouvelles, nos dossiers et nos analyses.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook