Présidentielles américaines 2012

Mitt Romney hué devant la plus grande association noire des États-Unis

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Mitt Romney Mitt Romney  Photo :  PC/Evan Vucci

Le probable candidat républicain à l'élection présidentielle américaine, Mitt Romney, a été abondamment conspué mercredi devant la plus grande organisation noire des États-Unis, lorsqu'il a promis d'abroger la réforme du système de santé de Barack Obama.

Le multimillionnaire s'est fait huer pendant 25 secondes devant l'Association nationale pour l'avancement des personnes de couleurs (NAACP), réunie en congrès annuel à Houston, au Texas.

M. Romney venait tout juste de déclarer : « J'éliminerai tous les dispositifs chers et non essentiels que je peux trouver, et cela comprend Obamacare ». Le terme Obamacare désigne de façon péjorative la réforme de l'assurance maladie portée par le président américain.

En prononçant cette phrase, l'ex-gouverneur du Massachusetts a déclenché la colère de la salle, mais n'a pas paru affecté le moins du monde par cette réaction. Il s'agit cependant du plus important camouflet de sa campagne. M. Romney s'était jusque-là adressé à des publics relativement favorables.

La réforme de l'assurance maladie du président Obama, qui divise les Américains en deux camps, prévoit l'extension de la couverture en santé à 32 millions de personnes parmi les plus pauvres. Promulguée en 2010, la réforme est bien accueillie chez les électeurs noirs, qui se rangent en grande partie derrière Barack Obama.

Les républicains s'opposent, quant à eux, à cette réforme. À la Chambre des représentants mercredi, ils ont voté en faveur de son abrogation par 244 voix contre 185. Mais ce vote n'est que symbolique puisque si les républicains ont la majorité en chambre, les démocrates, majoritaires au sénat, pourront bloquer le projet d'abrogation.

M. Romney avait déclaré, lors du jugement de la Cour suprême stipulant que la réforme était conforme à la Constitution des États-Unis, que le seul moyen d'abroger la réforme était de battre les démocrates aux élections présidentielles. M. Romney avait ajouté qu'il abolirait la réforme de l'assurance maladie dès son premier jour à la Maison-Blanche.

M. Romney tente de s'approprier une partie de l'électorat noir qui peut s'avérer crucial dans certains États comme la Caroline du Nord. « Si je ne pensais pas que ma politique puisse aider les familles de couleur - de toutes les couleurs - [...] je ne serais pas candidat à la présidence », a-t-il déclaré dans son discours, mercredi.

De son côté, Barack Obama a délégué son vice-président, Joe Biden, et son ministre de la Justice, Eric Holder, pour assister au congrès de la NAACP. M. Obama s'était exprimé devant l'association, fondée en 1909, durant la campagne présidentielle de 2008. Il s'y était également présenté l'année suivante à titre de président des États-Unis.

En complément

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook