Émeutes dans plusieurs villes algériennes

Radio-Canada avec Agence France-Presse, El Watan, Le Soir d'Algérie et Echourouk
Le drapeau algérien Le drapeau algérien  Photo :  AFP/Hocine Zarouar

Des journaux et des sites Internet faisaient état mercredi d'émeutes dans plusieurs villes algériennes, notamment la capitale, Alger.

Les émeutes auraient pour motivation une augmentation importante des prix des produits alimentaires de base, l'huile et le sucre notamment.

À Bab-el-Oued, un quartier populaire de la capitale, des affrontements ont éclaté entre les forces de l'ordre et des manifestants, en fin de journée. Plusieurs édifices publics ont été saccagés et des routes bloquées.

Certains témoins rapportent que le commissariat de police du quartier a été attaqué par les manifestants.

Des sites de journaux algériens indiquent que la révolte a gagné d'autres quartiers de la capitale.

Dans la journée, le ministre du Commerce Mustapha Benbada a assuré que les prix du lait et du pain ne seraient pas augmentés. « L'État continuera à subventionner ces produits », a-t-il affirmé.

Carte d'Alger, en Algérie

Jeunes et enfants manifestent

À Fouka et Staouéli, deux villes de la banlieue ouest d'Alger, des jeunes ont bloqué la route durant plusieurs heures à l'aide de troncs d'arbre et de pneus brûlés.

Le quotidien El Watan rapporte qu'à Baraki, un faubourg dans la banlieue est d'Alger, des enfants de 12 ans ont quitté l'école et sont descendus dans la rue pour protester contre les conditions de leur scolarité.

« Cette école est un bidonville. Nous risquons d'attraper des maladies chaque matin qu'on s'y rend. Et lorsqu'il pleut, toute l'école est inondée. Nous ne voulons pas étudier au milieu de la boue », ont expliqué les enfants au journaliste.

À Oran, la deuxième ville du pays, des émeutes ont éclaté pour les mêmes raisons.

Ces émeutes rappellent celles du 5 octobre 1988, qui ont conduit à des réformes politiques et économiques.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook