Des banques canadiennes d'importance systémique

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Édifice de la RBC au centre-ville de Toronto Édifice de la RBC au centre-ville de Toronto (archives)  Photo :  PC/Nathan Denette

Le Bureau du surintendant des institutions financières a révélé mardi que les six plus grandes banques canadiennes sont maintenant dites « d'importance systémique nationale ».

À ce titre, elles feront l'objet d'une surveillance et d'exigences redditionnelles accrues, puisque leurs difficultés ou leur faillite risqueraient d'avoir un effet dommageable sur le système financier ou l'économie du Canada.

Pour se protéger du risque et permettre une meilleure absorption des pertes, leur ratio du capital de première catégorie devra être d'au moins 8 % à partir du 1er janvier 2016, comparativement à un ratio de 7 % pour les institutions de moindre importance.

Les six banques d'importance systémique sont ainsi la Banque de Montréal, la Banque de la Nouvelle-Écosse, la Banque Canadienne Impériale de Commerce (CIBC), la Banque Nationale du Canada, la Banque Royale du Canada et la Banque Toronto-Dominion.

Ces six banques représentent plus de 90 % du total des actifs confiés aux banques canadiennes.