Le président de Rogers prendra sa retraite l'an prochain

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Nadir Mohamed Nadir Mohamed  Photo :  PC/Aaron Vincent Elkaim

Rogers Communications a annoncé que son président et chef de la direction, Nadir Mohamed, prendra sa retraite en janvier 2014, alors que le géant canadien des télécommunications rapporte des résultats financiers encore meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre 2012.

Nadir Mohamed continuera à diriger le géant canadien des télécommunications d'ici son départ.

D'ici là, le comité de direction donnera à une firme de recrutement le mandat d'entreprendre des recherches à l'international pour lui trouver un remplaçant. Un comité de recherche sera aussi mis sur pied. Ni Edward Rogers, ni Melinda Rogers, les enfants du défunt fondateur, ne seront candidats. Ils participeront toutefois au processus de sélection du prochain président, tout comme M. Mohamed.

Il avait pris la relève de fondateur de l'entreprise Ted Rogers, en mars 2009, après une vingtaine d'années de carrière dans les télécommunications. Il était arrivé chez Rogers en 2000, à titre de président de Rogers Sans-fil

La compagnie a rappelé que depuis la nomination de M. Mohamed, Rogers Communications est devenu le plus important fournisseur de services sans-fil au Canada.

« Grâce à son mode de gestion discipliné et stratégique, nous avons solidifié nos activités principales, affermi notre situation financière et assuré la réussite de Rogers à long terme », a indiqué le président du conseil d'administration de Rogers, Alan Horn.

« Rogers est en excellente santé, et il est temps d'ouvrir la voie à la prochaine génération de dirigeants », a indiqué Nadir Mohamed par voie de communiqué. « Au cours de la prochaine année, je mettrai tout en oeuvre pour que Rogers atteigne des résultats probants et pour assurer une transition harmonieuse. »

De très bons résultats

Au quatrième trimestre de 2012, les profits nets ajustés de Rogers ont été 455 millions de dollars, soit 105 millions de plus qu'un an auparavant, et les profits nets avant ajustement de 529 millions, ou 1,02 $ par action. Les profits nets avant ajustements avaient été de 327 millions, ou 61 ¢ par action, au dernier trimestre de 2011.

La compagnie a aussi annoncé une augmentation de 10 % de son taux de dividende annuel, à 1,74 $ par action.

Par ailleurs, le revenu de Rogers a été de 3,26 milliards. Les revenus estimés étaient plutôt de 3,19 milliards. Seulement pour les services sans fil, les revenus ont été de 727 millions de dollars

Selon la compagnie, 58 000 abonnés postpayés se sont ajoutés au quatrième trimestre de 2012, ils étaient 42 000 en 2011. Notons que 69 % des clients de la division sans fil de Rogers possèdent un téléphone intelligent, et paient donc des frais plus élevés pour leurs services.

Toutefois, les compétiteurs de Rogers, Bell et Telus, ont ajouté respectivement 144 000 et 123 000 abonnés postpayés au quatrième trimestre.