Dreamliner 787 : All Nippon Airways annule d'autres vols

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Des enquêteurs inspectent une Boeing 787 de la compagnie All Nippon Airways au Japon.

Le transporteur japonais All Nippon Airway (ANA) a annoncé l'annulation de 681 vols en mars, à cause de l'obligation de maintenir au sol ses 17 appareils 787 Dreamliner.

Les avions sont frappés d'une interdiction d'exploitation depuis que sont survenus deux incidents impliquant les batteries au lithium. Le 16 janvier, un Boeing 787 d'ANA a dû atterrir d'urgence au Japon en raison d'une batterie qui menaçait de prendre feu. Le 7 janvier, un incident similaire s'était produit à Boston.

ANA avait déjà annulé plus de 1200 vols en janvier et février. En comptant les annulations de mars, plus de 126 000 passagers auront été touchés par les problèmes techniques des Dreamliner.

Japan Airlines (AL), qui possède sept appareils Dreamliner, a aussi dû annuler des dizaines de vols. L'entreprise ignore si elle sera en mesure de recevoir les trois appareils que Boeing doit lui livrer d'ici la fin mars, le constructeur ayant suspendu ses livraisons du 787.

La batterie au lithium était pourtant perçue comme la batterie d'avenir des constructeurs aéronautiques, à cause de sa légèreté et de sa capacité de stockage d'énergie. Elle permettrait notamment des économies de carburant. Le Boeing 787 était le premier appareil à l'utiliser à aussi grande échelle. Airbus doit aussi en équiper son appareil A350, à partir de l'an prochain.

Selon une responsable de la sécurité aérienne des États-Unis, ce type de batterie n'est toutefois pas nécessairement dangereux. Deborah Hersman, présidente de l'Agence américaine de sécurité aérienne, refuse d'exclure l'utilisation de cette batterie dans les avions. Elle estime toutefois que les manufacturiers devront en améliorer la sécurité. Mme Hersman a ajouté que l'enquête qui vise à déterminer la cause de l'incident du 7 janvier prendra encore plusieurs semaines.

En complément