Metro : hausse des profits et projets d'avenir

Enseigne d'une épicerie Metro

Acquisition? Rachat de ses propres actions? Distribution aux actionnaires? Metro n'exclut rien pour le moment quant à l'utilisation du produit de la vente des actions de Couche-Tard. Metro s'est départi de ces investissements, la semaine dernière.

À l'occasion de l'assemblée annuelle de Metro, mardi, le président Éric La Flèche a affirmé que l'entreprise se donne quelques mois pour décider de ce qu'elle fera des revenus que lui a procurés la vente partielle de ses investissements dans Alimentation Couche-Tard.

Metro considère trois possibilités :

  • une distribution spéciale aux actionnaires;
  • le rachat d'un plus grand nombre d'actions de Metro;
  • une acquisition importante.

Éric La Flèche a affirmé que, pour le moment, Metro n'envisageait effectuer aucune transaction et que toute rumeur à ce sujet n'était que « spéculation ».

Metro a obtenu le feu vert de la Bourse de Toronto pour racheter annuellement jusqu'à 6 millions de ses propres actions. Depuis deux ans, Metro a procédé à pareil rachat, se contentant cependant de 4 millions d'actions par année.

La concurrence américaine

Le président Éric La Flèche affirme que Metro voit avec intérêt l'arrivée de Target, qui voisinera Metro dans certains centres commerciaux. Cette perspective n'effraie pas Metro. Car ce voisinage, assure M. La Flèche, aura peut-être pour effet d'attirer plus de clientèle que ne le faisaient les commerces qui logeaient auparavant dans ces centres commerciaux. De plus, avance le président de Metro, Target n'aura pas pour objectif premier d'offrir des aliments frais, une situation qui pourrait jouer en faveur de l'entreprise québécoise.

Au Québec et en Ontario, le réseau de Metro s'enorgueillit de 600 marchés d'alimentation (dont Metro, Metro Plus, Super C et Food Basics) de même que plus de 250 pharmacies (dont Brunet, The Pharmacy et Drug Basics). Avec les fondateurs des marchés d'alimentation Adonis, Metro se prépare à ouvrir deux nouvelles épiceries Adonis, cette année.

Des résultats qui laissent croire que Metro poursuit sur sa lancée

L'assemblée annuelle de Metro a annoncé des résultats fort satisfaisants. Le bénéfice net du premier trimestre de l'exercice 2013 du détaillant Metro a été de 121,4 millions de dollars comparativement à 103,7 millions de dollars pour le trimestre correspondant de 2012, soit une augmentation de 17,1 %.

Le bénéfice net dilué par action a été de 1,23 $ par rapport à 1,01 $ l'an passé, en hausse de 21,8 %.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre a atteint 2,7 milliards de dollars comparativement à 2,63 milliards de dollars l'an dernier, en hausse de 2,7 %.

L'augmentation du chiffre d'affaires des magasins comparables a été de 1,5 %. Le chiffre d'affaires du premier trimestre inclut les ventes de la semaine précédant Noël, alors que l'an dernier, ces ventes étaient incluses dans le deuxième trimestre. Metro a prévenu par voie de communiqué que le décalage de la semaine de Noël allait avoir un impact négatif sur le chiffre d'affaires du deuxième trimestre de 2013, par rapport au trimestre correspondant de 2012.

Le conseil d'administration de Metro a déclaré un dividende trimestriel de 25 ¢ par action ordinaire payable le 15 mars 2013, soit une hausse de 16,3 % par rapport au dividende déclaré au même trimestre de l'année précédente.

info en continu

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook