L'action de Research in Motion poursuit sur sa lancée

Le PDG de RIM, Thorsten Heins, lors de la conférence BlackBerry World Le PDG de RIM, Thorsten Heins, lors de la conférence BlackBerry World  Photo :  PC/Reinhold Matay

La valeur du titre de la société ontarienne Research in Motion (TSX: RIM) a bondi d'un peu moins de 11 % à la Bourse de Toronto, lundi, un vent d'optimisme qui s'explique en partie par le lancement imminent du BlackBerry 10.

À la clôture des marchés, l'action de RIM valait 17,41 $.

Depuis septembre dernier, la valeur de l'action de RIM n'a cessé de grimper, enregistrant une hausse de plus de 170 %. Pourtant, dans l'année qui avait précédé, ce même titre avait connu une disette et sa valeur n'excédait pas les 6 $. Vendredi dernier, seulement, le titre de RIM s'était accru de 7 %.

Research in Motion s'est tiré d'affaire au troisième trimestre, enregistrant une perte nette ajustée de 114 millions de dollars. Les analystes s'attendaient à une perte nette de 188 millions. 

Outre l'arrivée prochaine du BlackBerry 10, d'autres facteurs favorisent l'entreprise de Waterloo. La rumeur voulant que RIM soit prêt à se départir de licences sur ses logiciels ou encore qu'elle vende une partie de ses équipements, semble encourager les investisseurs. En décembre dernier, Research In Motion avait vendu sa filiale de services NewBay à Synchronoss Technologies.

De plus, les marchés espèrent d'autres nouveautés touchant RIM, notamment la possibilité que l'entreprise ontarienne rende accessible son service de messagerie corporatif sur iPhone et sur d'autres appareils qui fonctionnent avec la plateforme Androïd de Google.

Avec The Globe and Mail