Feu vert à la vente d'Aveos à Lockheed Martin

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
L'usine d'Aveos

Un tribunal a autorisé la vente à Lockheed Martin des derniers actifs d'importance de la compagnie d'entretien et de réparation d'avions Aveos.

Un juge de la Cour supérieure du Québec a accepté la vente de ces actifs à une filiale du géant américain.

La filiale en question, la texane Kelly Aviation Center, prévoit relancer les activités à Montréal au début du mois d'avril et s'attend à embaucher 100 travailleurs d'ici la fin de l'année. Jusqu'à 200 anciens employés d'Aveos pourraient éventuellement reprendre le boulot.

Lundi, la PDG de Lockheed Martin, Marillyn Hewson, a expliqué que cette acquisition était motivée par la volonté d'expansion de la compagnie au Canada. Lockheed Martin projette de s'investir dans le secteur de la maintenance et de la réparation aéronautique civile et militaire plus tard cette année.

Le matériel d'Aveos permet en effet d'intervenir sur les appareils Embraer, RJ et Airbus 320.

La compagnie américaine a acheté l'équipement et l'édifice d'Aveos pour un montant qui n'a pas été dévoilé.

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook