Lockheed Martin rachète des actifs d'Aveos

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
L'usine d'Aveos. L'usine d'Aveos.

Lockheed Martin Canada a annoncé lundi une entente de principe pour le rachat de certains actifs de la compagnie d'entretien et de réparation Aveos, dont le siège est à Montréal.

La nouvelle compagnie qui s'appellera Kelly Aviation Center Montreal embauchera une centaine d'anciens employés d'Aveos, a précisé le vice-président de Lockheed Martin, Larry Lawson.

Les termes de l'entente n'ont pas encore été révélés et la conclusion de cette transaction est soumise à certaines conditions légales.

La PDG de Lockheed Martin, Marillyn Hewson, a expliqué que cette acquisition est motivée par la volonté d'expansion de la compagnie au Canada. Lockheed Martin projette de s'investir dans le secteur de la maintenance et de la réparation aéronautique civile et militaire plus tard cette année.

Le matériel d'Aveos permet en effet d'intervenir sur les appareils Embraer, RJ et Airbus 320.

« L'expansion dans l'entretien et la réparation est une progression naturelle de notre stratégie », a déclaré M. Lawson.

Le syndicat se réjouit

Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les ex-travailleurs d'Aveos, a souligné le syndicat représentant les travailleurs.

« C'est une excellente nouvelle pour nos membres, pour la province de Québec et pour l'industrie canadienne de l'aéronautique, car ce secteur vital à l'économie canadienne et les emplois qui y sont associés demeureront au Canada », a affirmé un président de la section locale de l'association internationale des machinistes, Fred Hospes. 

La fermeture d'Aveos en mars 2012 avait provoqué un large mouvement de protestation. Le syndicat avait même qualifié les mises à pied de « sauvages ».

Le gouvernement de Jean Charest avait tenté de trouver des solutions de rechange à la fermeture de cette compagnie qui employait 2600 personnes au pays, dont 1800 dans la région de Montréal.

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook