États-Unis : la grève de travailleurs de ports évitée de justesse

Radio-Canada avec Agence France-Presse, La Presse Canadienne, Associated Press et Washington Post
Des conteneurs au port de Miami Des conteneurs de la Chine arrivés au port de Miami (archives)  Photo :  AFP/JOE RAEDLE

La grève que menaçaient de déclencher 14 500 travailleurs des ports aux États-Unis n'aura pas lieu. Des médiateurs fédéraux ont réussi, vendredi, à trouver un terrain de compromis entre armateurs et débardeurs.

L'arrêt de travail, qui était prévu pour commencer dimanche, aurait paralysé 40 % du trafic de conteneurs dans ce pays.

Près de la moitié du commerce transcontinental de conteneurs est effectué par des cargos transitant par la quinzaine de ports qui auraient été touchés par la grève.

Le litige opposant les employés des ports à l'Alliance maritime américaine (qui représente les chargeurs et les opérateurs des ports) durait depuis des mois. Il portait sur l'attribution des redevances sur les conteneurs, redevances qui accroissent les compensations accordées aux employés des ports. L'Alliance maritime voulait geler ces compensations parce qu'elle considère que les employés des ports sont suffisamment rémunérés.
Quai-conteneurs-chargement

Une interruption prolongée des services dans ces ports aurait pu coûter jusqu'à un milliard de dollars par jour, selon des observateurs du monde des affaires.

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook