Obama fait une autre offre à Boehner pour éviter le mur budgétaire

John Boehner et Barack Obama, à la mi-novembre John Boehner et Barack Obama, à la mi-novembre  Photo :  AFP/TOBY JORRIN

Le président américain, Barack Obama, a proposé au président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, une série de mesures de réduction du déficit qui comprendraient une hausse du taux d'imposition pour ceux gagnant plus de 400 000 $, des coupes dans les dépenses en santé et une somme additionnelle de 200 milliards de dollars de plus en réduction des dépenses sur 10 ans.

Les deux hommes tentent d'en venir à une entente pour éviter le « mur budgétaire », une série de hausses d'impôts et de coupes dans les dépenses qui pourraient entrer en vigueur dès la nouvelle année. Ils ont discuté pendant environ 45 minutes lundi, selon des responsables.

La rencontre est survenue après que John Boehner eut proposé, vendredi, d'augmenter les revenus provenant des impôts de 1000 milliards de dollars américains sur dix ans et d'augmenter le taux d'imposition des Américains qui gagnent plus de 1 million de dollars par an. Il s'agissait de la première concession du chef de file des républicains face aux exigences du président Obama, qui insiste pour augmenter les impôts des plus riches, comme il s'y était engagé durant sa campagne électorale.

M. Boehner a également proposé d'augmenter le plafond d'endettement du gouvernement pendant un an avant que le dossier soit révisé de nouveau, une proposition conditionnelle à l'acceptation par M. Obama de coupes budgétaires de 1000 milliards de dollars.

Compte tenu de l'échéancier serré, MM. Obama et Boehner espèrent établir les grandes lignes d'un accord tout en s'occupant des dossiers les plus urgents, comme l'augmentation des impôts pour les plus riches. D'autres dossiers importants, comme la réforme du code des impôts et des coupes additionnelles dans des programmes sociaux comme l'assurance maladie pour les personnes âgées, seraient repoussés à l'année prochaine.

Le président Obama souhaite aussi prolonger les prestations des chômeurs de longue date et l'allégement des cotisations sociales prélevées à la source.

L'offre présentée par M. Boehner a mis fin à une longue impasse. Sa proposition prévoit entre autres d'augmenter les revenus du gouvernement de 450 milliards de dollars en faisant passer de 35 à 39,6 % le taux d'imposition des Américains gagnant plus de 1 million de dollars, soit le taux qui était en vigueur sous le président Bill Clinton.

Les revenus additionnels requis pour atteindre l'objectif de 1000 milliards de dollars proviendraient de la réforme du code des impôts et de la diminution des rajustements en fonction de l'inflation accordés aux différentes tranches de revenus.

En échange, John Boehner demande des coupes budgétaires de 1000 milliards de dollars dans des programmes sociaux comme Medicare. Ces coupes permettraient de suspendre les coupes automatiques qui menacent de réduire de 8 à 9 % le budget de plusieurs agences fédérales et du Pentagone dès le 1er janvier.

Les détails de la proposition de M. Boehner ont été révélés dimanche par un responsable proche des négociations, qui a réclamé l'anonymat à cause de la nature délicate des discussions.

Associated Press

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook