Une minière canadienne défend ses opérations au Kirghizistan

Vue de la mine Kumtor, au Kirgizstan Vue de la mine Kumtor, au Kirghizistan  Photo :  AFP/VYACHESLAV OSELEDKO

La compagnie minière torontoise Centerra Gold (TSX:CG) qualifie d'exagérée et sans fondement l'amende de 152 millions $ US réclamée par le gouvernement du Kirghizistan en lien avec de présumés dommages environnementaux liés à sa mine de Kumtor.

Dans une déclaration transmise par voie de communiqué, Centerra a indiqué que des experts indépendants avaient déjà déterminé que le projet minier n'entraînait pas de « problèmes environnementaux significatifs ».

La mine Kumtor, qui représente environ 12 % de l'économie kirghize, se trouve au centre d'un important débat politique entre ceux réclamant sa nationalisation et des responsables qui croient que ce geste refroidirait les ardeurs des investisseurs étrangers dont le pays a grandement besoin.

Selon le président de Centerra, Ian Atkinson, la compagnie est d'avis que le projet Kumtor « atteint ou dépasse » les normes nationales et internationales en matière d'environnement, de santé et de sécurité.

L'entreprise souligne aussi qu'en vertu d'ententes signées avec le gouvernement en 2009, les autorités ont « libéré le projet de toutes les réclamations antérieures, y compris en matière environnementale ».

Ces ententes comprennent également une série des taxes et paiements versés au gouvernement, y compris une taxe environnementale fixe.

Centerra précise toutefois avoir reçu -- et être en train d'examiner -- une directive provenant du Bureau d'inspection d'État en matière de sécurité environnementale et technique exigeant des correctifs pour régler « des violations environnementales et techniques alléguées ».

La compagnie torontoise a annoncé qu'elle rencontrerait des hauts responsables du gouvernement kirghize pour discuter des amendes et de la directive, ainsi que de l'état d'avancement de l'examen du projet Kumtor par une commission gouvernementale.

L'action de Centerra a bondi vendredi de 80 cents, soit 9,9 %, à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 8,89 $.


Associated Press

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook