Bombardier Aéronautique est sur un nuage

Le CRJ900 NextGen de Bombardier Le CRJ900 NextGen de Bombardier  Photo :  PC/HO

Le fabricant québécois d'avions réalise deux ventes d'avions à réaction régionaux totalisant 47 commandes fermes et 30 options pour une valeur théorique totale de plus de 3,6 milliards de dollars américains. Ces avions seront assemblés à l'usine de Mirabel.

La plus importante de ces commandes provient de la compagnie américaine Delta Connection qui achète 40 CRJ 900 et prend des options sur 30 autres appareils. Les CRJ 900 pourront transporter 76 personnes. Cette vente à elle seule pourrait rapporter 3,29 milliards de dollars à Bombardier, si toutes les options sont exercées.

L'accord avec Delta Connection comporte une clause particulière en vertu de laquelle Bombardier reprendra 60 vieux avions régionaux CRJ 100 et 200 de 50 places qui sont présentement en service chez Delta Connection.

Bombardier a eu beaucoup de succès récemment auprès des transporteurs russes avec ces avions usagés. Dépendant de leur état, ces avions peuvent valoir entre 1 et 4 millions de dollars chacun. Delta possède plusieurs centaines de ces appareils.

Un acheteur anonyme

La deuxième commande a été conclue avec un client anonyme chinois. Elle porte sur 7 CRJ 700 pouvant transporter jusqu'à 78 passagers. On ignore quelle sera la configuration de ces avions, mais ils ne seront pas utilisés pour le transport commercial des passagers. La valeur de cette vente est de 330 millions.

Retombées à Mirabel

Les 1100 travailleurs de l'usine de Bombardier à Mirabel profiteront de ces contrats. Cette usine assemble les avions régionaux à réaction et assemblera bientôt les avions de la CSeries.

Entre temps, la faiblesse des commandes pour les CRJ inquiétait de nombreux travailleurs qui craignaient que le carnet de commandes des CRJ ne s'épuise avant la mise en production du CSeries.

Appareil de la CSeries de Bombardier Appareil de la CSeries de Bombardier (archives)  Photo :  Bombardier

Avant la commande d'aujourd'hui, il ne restait que 107 avions à construire. Bombardier a commencé à transférer des employés de l'assemblage des CRJ à celui des prototypes du CSeries. Ce n'est toutefois que dans deux ans que la production en série du nouvel avion débutera.