États-Unis : de gros investisseurs se prémunissent contre les hausses d'impôt

Radio-Canada avec Wall Street Journal
cigarettes vol magasin costco Un employé du magasin Costco vérifie les stocks de cigarettes. (archives)  Photo :  AP Photo/Paul Sakuma

Costco s'ajoute à la liste d'entreprises américaines qui versent en accéléré des dividendes à leurs actionnaires dans l'appréhension d'une hausse d'impôt en 2013.

Le détaillant Costco a annoncé mercredi qu'il versera à ses actionnaires un dividende spécial de 7 $US l'action le 18 décembre. Cette redistribution s'ajoute au dividende trimestriel régulier de 27,5 ¢US l'action, qui sera versé le 30 novembre à tous les actionnaires inscrits au 16 novembre.

Lundi, le détaillant Dillard's et la société d'exploitation de casinos Las Vegas Sands ont annoncé qu'ils procéderont à un versement unique de dividendes en décembre à l'intention de leurs actionnaires.

Ces décisions auront pour effet de remettre des centaines de millions de dollars aux actionnaires, et ce, avant l'entrée en vigueur des hausses d'impôt appréhendées.

Le directeur général de Las Vegas Sands, Sheldon Adelson, l'un des hommes les plus riches au monde, est en position de récolter environ 1,2 milliard de dollars à partir de ces dividendes valant 2,75 $ par action. Sheldon Adelson détient un peu plus de la moitié des actions de Las Vegas Sands.

D'autres entreprises ont pris semblables mesures. La semaine dernière, Walmart a devancé la date du versement de dividendes au 27 décembre prochain, plutôt qu'au 2 janvier comme c'était initialement prévu. Les membres de la famille Walton, qui détiennent près de 50 % de Walmart, n'ont pas participé au vote sur cette question.

D'autres dividendes spéciaux

D'autres entreprises telles que Drew Industries et Ethan Allen Interiors ont aussi décidé de verser des dividendes spéciaux cette année à leurs actionnaires.

Le milieu des affaires américain s'attend à ce que cette hausse d'impôt sur les dividendes leur soit imposée l'an prochain, même si, dans les faits, l'ampleur de cette hausse n'est pas encore connue.

Dans l'éventualité où le Congrès et l'administration Obama ne parviennent pas à s'entendre sur cette question, les dividendes seront taxés automatiquement aux mêmes niveaux que les salaires et d'autres formes de rémunération. Le président Obama souhaite limiter cette hausse aux ménages les plus aisés (plus de 200 000 $ pour les individus et 250 000 $ pour les couples). Dans le cas des dividendes, en vertu du plan Obama, l'échelon maximal d'imposition serait fixé à 39,6 %.

Si elles entrent en vigueur, ces augmentations d'impôt frapperont de plein fouet les investisseurs, en particulier ceux qui détiennent encore de larges parts d'entreprises qu'ils ont eux-mêmes fondées.

La famille Walton, par exemple, reconnaît avoir accéléré le versement de dividendes en raison de l'incertitude entourant l'issue des discussions entre la Maison-Blanche et le Congrès. Walmart a été fondée en 1918 par Sam Walton, en Oklahoma.

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook