Disneyland Tokyo abandonne les ballons gonflables

Radio-Canada avec Agence France-Presse, Bloomberg, Le Monde et Reuters
Ballons au Disneyland de Tokyo (archives)  Photo :  AFP/Yoshikazu Tsuno

Le parc Disneyland de Tokyo suspend la vente de ballons gonflés à l'hélium en raison de la pénurie mondiale de ce gaz non renouvelable. L'entreprise qui gère le parc thématique n'arrive plus à assurer un approvisionnement régulier en hélium.

Les ballons gonflables à l'effigie de Mickey, de Donald et des autres personnages du monde de Disney ne flottent plus à Tokyo depuis la semaine dernière. « Nous avons reçu beaucoup de demandes de nos clients. Nous reprendrons les ventes de ballons dès que nous aurons rétabli notre approvisionnement » a expliqué un porte-parole d'Oriental Land, qui gère le parc Disneyland.

Ce parc devient la plus récente victime de la pénurie mondiale d'hélium qui a fait bondir les prix du gaz de 75 % depuis un an. La demande pour l'hélium connaît une hausse constante de 5 % à 10 % par année, tandis que la ressource s'épuise.

Ressource rare

L'hélium est abondant dans l'univers, mais rare sur notre planète. Il se trouve dans les gisements de gaz naturel et un processus chimique industriel est nécessaire pour l'extraire. Les principaux sites d'exploitation sont situés aux États-Unis. La Russie, l'Algérie et le Qatar procèdent également à l'extraction de ce gaz.

Selon John Beamish, professeur de physique à l'Université de l'Alberta, il reste encore amplement d'hélium dans le monde. À son avis, moins de la moitié des stocks mondiaux ont été utilisés. Par contre, les stocks restants sont plus difficiles d'accès et coûteux à extraire. Les experts estiment donc qu'au rythme actuel de la consommation, le produit sera épuisé avant 2050.

Le principal gisement de la planète est situé au Texas. Avec un milliard de mètres cubes, il contient la moitié des réserves mondiales d'hélium. Au début du 20e siècle, le gouvernement en a fait une réserve stratégique.

En 1995, Washington a toutefois décidé de privatiser complètement les stocks d'hélium de façon progressive. D'ici 2015, la ressource sera entièrement gérée par des entreprises privées. Ce transfert a également eu un impact sur les prix en vigueur sur le marché mondial.

Impact économique

Les ballons gonflables ne représentent que 5 % de l'usage mondial d'hélium chaque année. Malgré tout, plusieurs experts croient que la vente de ballons gonflables pour des fêtes devrait être interdite pour préserver la ressource.

L'hélium est un enjeu économique important pour plusieurs industries, dont les secteurs de l'industrie et de la santé. Le gaz est utilisé notamment pour l'imagerie à résonance magnétique, la soudure et la fabrication de missiles à ogives nucléaires.

La baisse des stocks mondiaux d'hélium pourrait forcer plusieurs secteurs industriels à remplacer le gaz par d'autres produits, tandis que le recyclage de l'hélium pourrait être envisagé par certains hôpitaux ou entreprises.

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook