BP payera une amende de 4,5 milliards à la justice américaine

Radio-Canada avec Reuters, Wall Street Journal et Agence France-Presse
Le récit de Lise Villeneuve

Le géant pétrolier BP versera une amende record aux autorités américaines en compensation des dommages causés par la marée noire dans le golfe du Mexique, provoquée par l'explosion d'une plateforme pétrolière au printemps 2010. L'accord à l'amiable prévoit le versement de 4,5 milliards de dollars à la justice américaine.

Le paiement des 4,5 milliards de dollars devrait être étalé sur six ans.

Le 20 avril 2010, l'explosion de la plateforme pétrolière Deep Horizon, à 80 km au large de La Nouvelle-Orléans, dans le sud des États-Unis, a tué 11 travailleurs et provoqué la plus grave marée noire aux États-Unis, qui s'est étendue aux côtes de quatre États.

L'entente ne conduira cependant pas à l'arrêt de l'enquête criminelle sur le déversement mise en route par le gouvernement, selon le secrétaire de la Justice des États-Unis, Eric Holder.

L'entente n'efface pas non plus les poursuites civiles intentées par le gouvernement fédéral et les États côtiers touchés. Le procès devrait commencer en février 2013, si les parties n'arrivent pas à un règlement d'ici là. BP est notamment accusé de grossière négligence.

Par ailleurs, M. Holder a indiqué que les deux superviseurs principaux de BP présents sur la plateforme Deepwater Horizon lors du déversement seront inculpés de 23 chefs d'accusation, dont homicide involontaire.

L'entreprise pétrolière a aussi confirmé par communiqué jeudi qu'elle plaidera coupable à des accusations criminelles, dont 11 chefs liés à la mort de travailleurs. Le groupe pétrolier a également accepté de plaider coupable à un chef d'obstruction au Congrès.

Le président de la National Wildlife Federation, Larry Schweiger, a qualifié l'entente de « bon acompte » sur ce que BP devra payer au total, ce qu'il chiffre en dizaines de milliards de dollars de plus.

En 2007, BP s'était entendue avec les autorités américaines pour une amende de 373 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites à la suite de l'explosion meurtrière d'une raffinerie au Texas, en 2005, d'une fuite sur un oléoduc en Alaska, en 2006, et en raison de soupçons d'entente illicite sur le marché du propane aux États-Unis.

Une entente avec des victimes et un fonds de 20 G$

En mars, le géant pétrolier a conclu un accord à l'amiable avec plus de 100 000 pêcheurs ayant perdu leur travail, employés de nettoyage tombés malades et autres victimes de la marée noire. L'accord ne prévoyait pas de plafond d'indemnisations, mais BP disait alors s'attendre à verser quelque 7,8 milliards de dollars américains aux plaignants.

La multinationale avait prévu des provisions de 38,1 milliards de dollars pour couvrir les coûts de la catastrophe, tout en précisant que le montant de la facture totale restait inconnu.Récemment, BP a également annoncé qu'elle serait en mesure d'effectuer son dernier paiement à un fonds de 20 milliards de dollars pour payer le nettoyage de la marée noire, une mesure exigée par l'administration américaine.