Flaherty présente sa mise à jour économique aujourd'hui

Le ministre des Finances, Jim Flaherty Le ministre des Finances, Jim Flaherty  Photo :  PC/FRED CHARTRAND

Le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, publiera la mise à jour économique automnale mardi et des experts s'attendent à ce qu'elle révèle une légère détérioration des finances du gouvernement.

Le rapport sera rendu public à midi, heure d'Ottawa, et à 13 h, heure de Fredericton, où M. Flaherty prononcera une allocution devant les membres de la Chambre de commerce locale.

Un haut responsable a précisé que les Canadiens ne devraient pas s'attendre à ce que le rapport contienne des surprises comme de nouveaux impôts et des dépenses additionnelles.

Le mois dernier, M. Flaherty a révélé que les revenus gouvernementaux étaient plus bas que prévu en raison d'une chute moyenne de 5 % du prix des matières premières que le Canada exporte.

En terme de croissance, M. Flaherty se fie à de nouvelles prévisions pour déterminer le produit national brut réel et le produit national brut nominal excluant l'inflation, cette dernière ayant un impact direct sur les revenus apportés par les impôts.

Le nouvel estimé de croissance nominale est de 3,4 % cette année, en baisse par rapport au 4,6 % prévu dans le budget et de 4 % en 2013, par rapport au 4,4 % anticipé. Les prochaines années ont été légèrement ajustées à la hausse.

En utilisant les nouveaux estimés, la Banque TD a calculé que les revenus gouvernementaux seraient inférieurs de 1,8 milliard par rapport aux prévisions pour l'année fiscale en cours, qui se termine le 31 mars, ce qui pourrait plomber les chiffres du gouvernement.

En tenant compte de ce que le gouvernement qualifie de perspective mondiale incertaine et risquée, M. Flaherty pourrait aussi vouloir mettre en place des marges plus importantes pour ses projections de déficit, ce qui pourrait, du moins en théorie, retarder l'échéancier du gouvernement pour éliminer le déficit.

Dans le budget, M. Flaherty avait prévu un manque à gagner de 21,1 milliards pour l'année fiscale en cours, suivi de déficits de 10,2 milliards et de 1,3 milliard pour les deux années suivantes. L'année fiscale 2015-2016 verrait un surplus pour la première fois en presque une décennie.

M. Flaherty a dit récemment qu'il s'attendait toujours à atteindre son objectif d'équilibrer le budget à moyen terme, mais n'a pas spécifié si cela aura lieu dans le budget 2015-2016.


En complément

info en continu

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook