Une liste pour contrer les vols de cellulaires

Cellulaire Un cellulaire (archives)

Le Canada aura sa « liste noire » de téléphones intelligents volés dans le but de les rendre beaucoup moins attrayants pour les criminels. C'est l'Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS) qui en a fait l'annonce jeudi à Ottawa.

À partir du 30 septembre 2013, l'identité numérique des téléphones intelligents volés pourra être inscrite sur une liste spéciale. Dès lors, un voleur ne pourra faire réactiver un appareil par un autre fournisseur de services. Ainsi, la valeur des téléphones volés diminuera sur le marché noir et ils ne seront plus attrayants pour les criminels.

Cela devrait décourager les vols de téléphones intelligents, espère l'ACTS, mais aussi tous les problèmes reliés au vol d'identité.

Le coût de la mesure est estimé à 20 millions de dollars par l'ACTS qui souligne que cela ne sera pas aux consommateurs de payer la facture. L'industrie voit cela comme un coût lié à leur entreprise, a indiqué le président de l'Association, Bernard Lord.

La plupart des téléphones intelligents récents pourront être inscrits sur la liste. Les modèles plus anciens ne pourront pas l'être, faute de technologie permettant leur identification.

Le Canada emboîte ainsi le pas à d'autres pays qui ont déjà mis un système semblable en place.

Le Conseil de la radio-diffusion et des télécommunications (CRTC) avait fait pression sur l'industrie canadienne pour qu'une telle liste soit créée. Le ministre de l'Industrie, Christian Paradis, était présent à l'annonce pour féliciter l'industrie de son initiative.

En complément

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook