L'éruption a coûté 5 milliards $

Volcan Eyjafjöll en avril 2010. Volcan Eyjafjöll en avril 2010.  Photo :  PC/Brynjar Gauti

L'éruption du volcan islandais Eyjafjöll aura coûté plus de 5 milliards de dollars à l'économie mondiale. Le nuage de cendre qui s'en est échappé entre le 15 et le 21 avril a perturbé le trafic aérien, principalement en Europe, où plus de 100 000 vols ont dû être annulés. Le constat est fait par le cabinet britannique Oxford Economics.

L'Europe et l'économie mondiale ont souffert de l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll. Une analyse scientifique démontre toutefois que l'arrêt des vols en avril était justifié.

En plus des pertes de 2,2 milliards engendrées au sein de l'industrie aérienne, le volcan a aussi nui à l'industrie touristique et a entraîné une paralysie d'une partie de l'économie européenne.

Les activités du volcan ont beaucoup diminué et seraient sur le point de cesser complètement, selon les experts qui demeurent toutefois aux aguets. La dernière éruption du Eyjafjöll a eu lieu en 1821 et ses émanations sporadiques ont duré deux années.

Une « charge électrique »

La décision d'interrompre une bonne partie des vols au dessus de l'Europe a été justifiée mercredi par les analystes de l'Institut physique de Londres. Leurs recherches sur la cendre qui s'est échappée du volcan démontrent qu'elle contenait une « charge électrique » qui aurait pu endommager les avions.

« Des particules chargées d'électricité peuvent provoquer des interférences radio et, si elles pénètrent dans l'appareil, peuvent présenter un risque pour les passagers ou les appareils de vol », écrivent les experts.

Une autre menace appelée Katla

Les experts observent maintenant le volcan Katla situé tout près de l'Eyjafjöll. Dans un rapport publié par l'University College London, les chercheurs mentionnent qu'une éruption à court terme est une « forte possibilité ».

« Il est très probable que les éruptions en Islande, modérées ou importantes, couplées à des conditions météos appropriées, provoquent une répétition des perturbations récentes du transport aérien » — Rapport de l'University College London

Le volcan Katla est plus important et plus puissant que l'Eyjafjöll.

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook