Dessau-Soprin recrute pour l'Algérie

Dessau-Soprin

La société d'ingénierie montréalaise Dessau-Soprin embauchera 40 ingénieurs d'ici pour un projet de construction d'une autoroute en Algérie.

Après avoir obtenu la gestion d'un projet de construction d'une autoroute d'un millier de kilomètres, la société d'ingénierie montréalaise est à la recherche de 40 ingénieurs.

Les personnes recrutées y travailleront pour 50 mois. En collaboration avec Autoroutes du Sud de la France (ASF), concessionnaire du groupe VINCI, la multinationale canadienne fournira aussi les gestionnaires et les experts techniques, qui appuieront l'Agence nationale des autoroutes de l'Algérie. Quelque 2000 personnes seront aussi choisies à l'étranger pour la surveillance des travaux.

Le contrat de gestion de projet, qui suivait un appel d'offres international, a été signé en mai dernier.

La voie rapide construite qui traversera le pays d'ouest en est, faisant le lien entre les frontières marocaine et tunisienne, s'étendra sur 1216 kilomètres, touchant la moitié des 48 provinces du territoire. Elle comptera notamment 60 échangeurs, 70 viaducs majeurs et 13 tunnels. La réalisation de ce projet sans précédent en Algérie coûtera 11 milliards de dollars et sera terminée dans quatre ans.

Le tronçon fait partie de l'autoroute transmaghrébine qui reliera cinq États d'Afrique du Nord sur 7000 kilomètres.

Dessau-Soprin n'en est pas à sa première expérience en Algérie. Entre 2002 et 2004, elle avait réalisé une étude d'expertise pour la réfection de 25 ponts majeurs pour le compte du ministère des Travaux publics.

Le chiffre d'affaires de la firme, qui compte 2300 employés, dépasse les 300 millions de dollars.